Invalidité




Puis-je continuer à exercer pendant que je perçois une pension d'invalidité?

Oui, le versement d’une pension d’invalidité, si elle soumise à un certain nombre de conditions « médicales », n’empêche, en aucun cas, de travailler et de tirer des revenus de son activité.
 


J’ai 40 ans et suis atteint d’une incapacité totale et permanente m’interdisant tout travail : comment sera calculée ma retraite, à 60 ans ?

En cas d’incapacité totale et permanente, vous interdisant toute activité rémunérée, vous êtes exonéré des cotisations des régimes de base, complémentaire et invalidité.
Vous restez assuré au régime invalidité-décès en cas de décès dans la classe de cotisation dans laquelle vous étiez inscrit au moment de la survenance de l’invalidité.
Au régime de base, vous continuez, sans verser de cotisations, à acquérir 400 points par an. Au régime complémentaire, vous êtes dispensé des cotisations et acquérez des points correspondant à la classe de cotisation qui était la vôtre l’année précédant la survenance de l’invalidité.
 


J’ai un enfant atteint d’une infirmité permanente : sa rente s’arrêtera-t-elle à 25 ans ?

Non. La rente de votre enfant sera, dans ce cas, servie à vie.


Je suis en invalidité totale et permanente, à quelles prestations mes enfants ont-ils droit ?

Si vous êtes en invalidité totale et permanente, vous interdisant d’avoir une activité rémunérée, vos enfants doivent percevoir une rente annuelle jusqu’à leur 25e anniversaire. Le montant de la rente correspond alors à la classe dans laquelle vous cotisiez lors de la survenance de l’invalidité.


Je ne suis pas à jour de mes cotisations, suis-je toutefois couvert par le régime invalidité-décès ?

Non. Les prestations du régime ne peuvent être servies que si les cotisations des trois régimes gérés par la Cavec ont été versées. Toutefois, dans le cas où seules les cotisations de la dernière année n’étaient pas versées, vous ou vos ayants droits avez un délai de 6 mois pour vous en acquitter.


Quel doit être mon taux d’invalidité pour pouvoir prétendre à une pension d’invalidité ?

Votre invalidité doit être au moins égale, ou supérieure, à 66 %. Le fait générateur de l’invalidité ne doit pas être antérieur à votre affiliation à la Cavec.


Comment le montant de la pension d’invalidité est-il calculé ?

La pension d’invalidité est servie dans la classe dans laquelle vous cotisiez lors de la survenance de l’invalidité. En dessous de 100 %, le montant de la pension est proportionnel au taux d’invalidité.


Il existe 4 classes de cotisation. Puis-je choisir ma classe de cotisation ?

Vous devez cotiser dans la classe correspondant à vos revenus. Vous pouvez opter pour la classe immédiatement supérieure à celle correspondant à vos revenus.
En 1ère et 2ème année d’activité, le nouvel affilié est inscrit par défaut en classe 1 mais peut, sur demande, être affilié dans la classe de son choix.
 


La cotisation du régime Invalidité-décès est-elle obligatoire ?

Oui. Même si vous avez souscrit une autre couverture décès auprès d’un autre organisme. Elle est due jusqu’au 31 décembre de l’année du 70e anniversaire ou de l’année de la cessation de votre activité.


Simulations

La Cavec met à votre disposition deux types de simulation. Ces calculettes vous permettent notamment, sur les valeurs de l’année en cours, d’estimer vos changements d’options de cotisation, ou bien d’envisager vos droits en termes de montant de votre prochaine pension de retraite.

Vos démarches

Connaître ses droits ? Découvrir les avantages de certains dispositifs ? Comprendre les documents qui règlent les relations à votre caisse de retraite ? Son projet de simplification des démarches administratives a conduit la Cavec à développer des outils pédagogiques au service de ses adhérents.

Vos questions

Sur ce site Internet vous avez le recours aux mots clés de bas de page et au moteur de recherche pour trouver aisément une information. Essayez aussi la Foire aux questions. Pour contacter un conseiller retraite, la Cavec a amélioré son accueil téléphonique.