La réversion




Je suis pacsé depuis deux ans et cotise à la Cavec. Mon partenaire de PACS, aura-t-il des droits à réversion ?

Non. La vie maritale et le PACS n’ouvrent pas de droits à réversion.


J’ai 55 ans. Ma femme a cotisé durant 20 ans à la Cavec. Elle est décédée en novembre 2013. Ai-je le droit à une retraite de réversion ?

Vous ne pouvez prétendre à une pension de réversion au régime de base que si vos ressources sont inférieures à un plafond fixé à 19.822,40 € en 2014 pour une personne seule. Au régime complémentaire, la pension de réversion ne vous sera versée qu’à 60 ans, quelles que soient vos ressources. N’oubliez pas de faire la demande de pension de réversion dans les trois mois précédant votre 60e anniversaire. Avant vos 60 ans, si votre femme était affiliée à la Cavec le jour de la survenance de son décès et était à jour de ses cotisations, vous pouvez, au titre du régime invalidité-décès, bénéficier du capital décès.


Ma CAVEC EN LIGNE

La CAVEC modernise ses outils et met à votre disposition le portail Ma CAVEC en ligne, afin de faciliter vos démarches et d’optimiser nos échanges.

Vos démarches

Connaître ses droits ? Découvrir les avantages de certains dispositifs ? Comprendre les documents qui règlent les relations à votre caisse de retraite ? Son projet de simplification des démarches administratives a conduit la Cavec à développer des outils pédagogiques au service de ses adhérents.

Contactez-nous

Nous vous proposons plusieurs possibilités pour nous contacter. Vous pouvez rencontrer un conseiller de chez vous en utilisant le nouveau service e-proximité, qui permet d’échanger par chat, visio et partage d’écran. Vous pouvez également contacter les conseillers du service relations assurés par téléphone, courrier ou mail. Les conseillers de la CAVEC seront également très heureux de vous recevoir dans le nouvel espace assurés 48 bis rue Fabert à Paris.

Simulations

La Cavec met à votre disposition deux types de simulation. Ces calculettes vous permettent notamment, sur les valeurs de l’année en cours, d’estimer vos changements d’options de cotisation, ou bien d’envisager vos droits en termes de montant de votre prochaine pension de retraite.