Estimation de retraite

Dernière mise à jour le : 06 Jan 2016

Le calcul définitif de votre pension est une opération délicate, qui suppose de n’avoir rien négligé, y compris des périodes d’activité dont vous ne pensiez pas retrouver trace.

 

Principes généraux de calcul des pensions

Au régime de base, comme au régime complémentaire, le montant de votre pension annuelle équivaut au produit du nombre de points acquis grâce à vos cotisations par la valeur du point (qui évolue tous les ans). Pour connaître le nombre de points acquis, reportez-vous au Bulletin de situation que vous devez recevoir tous les ans au mois de mars et que vous pouvez télécharger sur votre compte en ligne Ma Cavec en ligne. Les pensions de la Cavec représentant environ 25% de la retraite des experts salariés, le rachat de trimestres au régime complémentaire peut constituer un bon calcul pour ces derniers, car il a une incidence sur le régime CNAVTS comme sur les retraites ARRCO-AGIRC.

Les périodes de dispense de cotisation

Certaines dispenses dont l’assuré peut bénéficier au cours de son affiliation à la Cavec (comme les quatre premiers trimestres d’affiliation) ne donnent pas lieu à la validation de trimestre.

Les trimestres à justifier

La présence d’un ou plusieurs trimestres « à justifier » peut faire entrave à la liquidation de retraite.

Plusieurs cas de figures peuvent nécessiter une justification de trimestres :

 

  • Les périodes relevant d’un autre régime de retraite : la justification résulte de la transmission des informations par le régime concerné à la Cavec.
  • L’assuré parent d’un ou plusieurs enfants : le régime Général (des salariés) accorde ainsi une majoration de trimestre pour enfant, qui s’ajoute aux trimestres déjà validés, dans des conditions spécifiques. Il y a lieu de justifier la naissance d’un ou plusieurs enfants et de joindre à la demande de liquidation une copie du livret de famille.
  • Les périodes de chômage (au régime Général).
  • Les périodes de service militaire.
Les points gratuits

Au régime de base des professions libérales, il est accordé 400 points gratuits pour une année pleine en faveur des personnes qui justifient avoir été dans l’incapacité d’exercer leur profession pendant 6 mois au moins pour des raisons médicales. Ces périodes d’incapacité de travail sont donc validées.

Les points supplémentaires

Vous pouvez obtenir des points supplémentaires dans le cadre du régime de base uniquement. Ces points s’ajoutent aux points acquis par le paiement de la cotisation.
Il est ainsi attribué :

 

  • 100 points supplémentaires aux femmes pour l’année où elles ont accouché.
  • 200 points supplémentaires aux personnes atteintes d’une invalidité entraînant pour elles l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie, ayant exercé leur activité libérale.

Il n’est pas accordé de points supplémentaires au régime complémentaire.


 

Mot-clés : retraite; calcul; estimation; points

Ma CAVEC EN LIGNE

La CAVEC modernise ses outils et met à votre disposition le portail Ma CAVEC en ligne, afin de faciliter vos démarches et d’optimiser nos échanges.

Vos démarches

Connaître ses droits ? Découvrir les avantages de certains dispositifs ? Comprendre les documents qui règlent les relations à votre caisse de retraite ? Son projet de simplification des démarches administratives a conduit la Cavec à développer des outils pédagogiques au service de ses adhérents.

Contactez-nous

Nous vous proposons plusieurs possibilités pour nous contacter. Vous pouvez rencontrer un conseiller de chez vous en utilisant le nouveau service e-proximité, qui permet d’échanger par chat, visio et partage d’écran. Vous pouvez également contacter les conseillers du service relations assurés par téléphone, courrier ou mail. Les conseillers de la CAVEC seront également très heureux de vous recevoir dans le nouvel espace assurés 48 bis rue Fabert à Paris.

Simulations

La Cavec met à votre disposition deux types de simulation. Ces calculettes vous permettent notamment, sur les valeurs de l’année en cours, d’estimer vos changements d’options de cotisation, ou bien d’envisager vos droits en termes de montant de votre prochaine pension de retraite.