Comment fonctionne le rachat de points ?

Dernière mise à jour le : 30 Septembre 2021

Pour compenser les années difficiles, vous pouvez racheter, entre 50 et 65 ans, tout ou partie du maximum de points de retraite complémentaire que vous auriez pu acquérir depuis le début de votre activité libérale, et ce dans la classe où vous cotisez au moment de la demande.

Les experts-comptables peuvent améliorer leur retraite dès 50 ans


Que vous soyez indépendant ou salarié, vous avez la possibilité d’augmenter le montant de votre future retraite et ce, dès 50 ans. A compter de cet âge, vous pouvez en effet racheter des points au régime complémentaire de la Cavec.

Rattraper les années de faibles cotisations


Il existe au total huit classes forfaitaires de cotisation (de A à H) au régime de retraite complémentaire à la Cavec. De cette manière, vous avez pu cotiser dans des classes inférieures en début de carrière. En optant pour le rachat de points au régime de retraite complémentaire, vous pouvez « rattraper » toutes les années pour lesquelles vous avez cotisé dans une classe inférieure à celle dans laquelle vous vous trouvez lors de la demande de rachat.

Ce dispositif, accessible à partir de 50 ans et jusqu’à 65 ans, permet donc de lisser votre carrière à hauteur de votre dernière classe de cotisation. Ce qui signifie que même si vous continuez de travailler après 65 ans, vous ne pourrez plus souscrire de rachat de points complémentaires passé cet âge.


Paiement « lissé » dans le temps


Vous avez tout intérêt à effectuer l’opération le plus tôt possible si votre classe de cotisation le permet. En effet, un coefficient d’actualisation, déterminé en fonction de l’âge de souscription du rachat, est appliqué à la valeur du point d’achat qui augmente avec le temps.

Ainsi, plus l’affilié tarde à souscrire un rachat, plus le rachat est onéreux. A titre d’exemple, il se situe à 1,35 pour une souscription à 50 ans, à 2,00 pour une souscription à 60 ans et jusqu’à 2,5 à 65 ans. Par contre, une fois fixé, ce coefficient est immuable. Retrouvez le barême ici.

Par ailleurs, il faut savoir que 70% du montant du rachat est fractionné de manière égale (la même somme versée chaque année) dans la période comprise entre la première année de rachat et l’année des 65 ans. Les 30% restants peuvent être payés en une seule ou plusieurs fois durant cette période.

Là encore, il est intéressant de verser les 30% rapidement. Si l’expert-comptable a débuté le rachat à 50 ans, mais qu’il s’acquitte du reliquat à 55 ans, ce solde se basera sur la valeur de rachat du point à 50 ans revalorisé de cinq années. Si le coefficient est figé, la valeur d’achat d’un point quant à elle évolue chaque année. En d’autres termes : cela lui reviendra moins cher de payer les 30% à 50 ans qu’à 55 ans.


Un dispositif triplement avantageux


Dans tous les cas, avant d’effectuer toute opération, une étude de rachat sera menée par la Cavec. En s’appuyant sur les différentes simulations effectuées par la caisse, vous pouvez choisir le nombre de points que vous souhaitez racheter. Le maximum vous sera proposé. Un rachat partiel est possible.
Si le rachat des points complémentaires peut sembler de prime abord coûteux, l’opération s’avère le plus souvent triplement intéressante.

Une pension plus élevée


Tout d’abord, vous allez améliorer votre retraite complémentaire de manière conséquente.
Pour exemple, si vous pouvez racheter 5 000 points, vous augmenterez votre retraite annuelle de 5 930 €, la valeur du point de retraite en 2021 étant de 1,186 €.


Une déduction fiscale importante


A plus court terme, vous profiterez d’un avantage fiscal particulièrement intéressant. Le montant du rachat est déductible des revenus à déclarer pour l’impôt sur le revenu.

Une réversion améliorée
 

En outre, à votre décès, votre conjoint (marié ou ex-conjoint non remarié) percevra une meilleure pension complémentaire de réversion.

Si vous souhaitez demander une étude de rachat en 2021, vous pouvez le faire avant le 30 novembre 2021, via Ma Cavec en ligne, rubrique Demande en ligne.
 

Ma CAVEC EN LIGNE

La CAVEC modernise ses outils et met à votre disposition le portail Ma CAVEC en ligne, afin de faciliter vos démarches et d’optimiser nos échanges.

Vos démarches

Connaître ses droits ? Découvrir les avantages de certains dispositifs ? Comprendre les documents qui règlent les relations à votre caisse de retraite ? Son projet de simplification des démarches administratives a conduit la Cavec à développer des outils pédagogiques au service de ses adhérents.

Contactez-nous

Nous vous proposons plusieurs possibilités pour nous contacter. Vous pouvez contacter les conseillers du service relations affiliés par téléphone, courrier ou via votre espace sécurisé, rubrique "Demande en ligne". Les conseillers de la CAVEC seront également très heureux de vous recevoir au 48 bis rue Fabert à Paris.

Simulations

La Cavec met à votre disposition deux types de simulation. Ces calculettes vous permettent notamment, sur les valeurs de l’année en cours, d’estimer vos changements d’options de cotisation, ou bien d’envisager vos droits en termes de montant de votre prochaine pension de retraite.