Dans les coulisses. Une gestion des réserves qui bonifie nos retraites

Dernière mise à jour le : 31 Mars 2021

La CAVEC et sa Commission des placements ont mis en place une stratégie d'investissement à la fois prudente et payante. Visite guidée dans les coulisses d'une performance en forme de cercle vertueux.

De 167 millions € en 1989 en passant par 784 millions € en 2004 et à 1,93 milliard € en 2020, la Cavec augmente à un rythme soutenu et régulier ses réserves. Celles-ci représentent aujourd'hui l'équivalent de 9 années de prestations, c’est plus qu’il y a 10 ans, ce qui témoigne de la robustesse du régime. « Chaque euro issu du placement des réserves est un euro gagné pour nos retraites complémentaires. C'est pourquoi nous sommes si vigilants, réactifs et rigoureux dans leur gestion», rappelle Frédéric Rogier, le président de la Cavec.

L'efficacité de cette gestion est d'abord celle du pilotage des retraites, tout en souplesse et en anticipation, qui recherche chaque année le juste équilibre entre évolution des prestations, des cotisations et des réserves. « Nous pouvons nous appuyer sur des projections hyper-précises et fiables de notre Commission prospective, qui passe au crible une multitude de paramètres - pyramide des âges, taux de renouvellement, rémunérations, féminisation du métier... C'est l'avantage d'un régime géré par des professionnels pour des professionnels : la connaissance détaillée de notre socio-démographie permet un réglage au plus fin de nos équilibres », relève Frédéric Rogier. De ce pilotage proactif, il résulte un taux de rendement technique - ce que rapportent en retraite vos cotisations - parmi les tous meilleurs de la place, atteignant 8,71 % en 2021.

Une stratégie d’investissement diversifiée et une gestion réactive

Régulièrement abondées par les excédents techniques, les réserves sont encore bonifiées par une stratégie d'investissement affûtée. « En 2020, nos placements ont rapporté 60 millions € dans un contexte difficile, et 838 millions € en cumulé depuis le 31 décembre 2010, soit en l’espace de 10 années, ce qui renforce d’autant nos retraites. », précise Christophe Maertens, membre de la Commission des placements. Sur la dernière décennie, la CAVEC a vu ses réserves augmenter de 76,6 %, alors même que la Caisse est tenue par les règles prudentielles de la Sécurité Sociale à un minimum de 34 % investis en fonds obligataires, modérément rémunérateurs.

Le secret de cette surperformance ? D'abord une stratégie diversifiée (actions, obligations, immobilier), qui cible dans chaque classe d'actif le «best-in-class», les valeurs sûres, le «top» de la qualité. Le portefeuille immobilier, par exemple, se constitue aujourd'hui de dix immeubles de bureaux situés au cœur de Paris, d'un bon rendement locatif, et d'une valeur régulièrement augmentée par des travaux d'efficacité énergétique.

La gestion de la Cavec se distingue également par sa réactivité. Chaque mois, la Commission des placements se réunit au grand complet, appuyée par un expert financier indépendant, pour analyser la conjoncture, examiner chaque position, sonder les gestionnaires de fonds. « Nous pouvons ainsi ajuster notre stratégie sans délai. Au tout début de la crise sanitaire, par exemple, nous avons réduit la voilure en actions, augmenté notre part en obligations protégées de l'inflation, pour signer en 2020 une performance solide : + 4,08 % sur les fonds diversifiés, contre + 2,98 % pour le marché (1), + 8,07 % sur les fonds en actions (- 0,95 % pour le marché) et + 10,02 % sur les obligations convertibles (contre + 7,55 %)», détaille Christophe Maertens.

Cap sur l'ISR

L'agilité tactique s'inscrit dans une cohérence stratégique. Quand elle identifie un secteur porteur, la Cavec s'engage sur la durée, en visant des objectifs à moyen et long terme, dégagés des variations boursières quotidiennes. «Nous avons notamment investi très tôt dans la santé, les biotechs, l'industrie verte, autant d'activités aujourd'hui très cotées. La réussite d'un placement réside avant tout dans la capacité à tenir le cap, sans céder aux sirènes du court-termisme», analyse Christophe Maertens.

De cette cohérence relève également l'investissement régulier dans des fonds verts et responsables, labellisés ISR (2), qui représentent plus de 10 % des actifs en réserve de la Cavec. Dernière initiative en date, le 5 novembre 2020 : une participation de 20 millions € au Fonds Green & Impact Bond d'Homa Capital, qui finance en France des projets à fort impact environnemental et social - plus de 15 000 emplois directs créés et 16 millions de tonnes de CO2 par an évitées depuis le lancement du fonds.

«C'est aussi une façon, dans cette période éprouvante, de jouer pleinement notre rôle citoyen, en contribuant à la relance du pays au travers d'investissements fléchés vers l'économie locale, solidaire et durable», conclut Frédéric Rogier.

Faire fructifier la retraite de ses affiliés tout en servant l'intérêt général : un défi relevé chaque année par la Cavec, en plein accord avec son histoire et ses valeurs.

(1) Benchmark pondéré des fonds de la poche, du 31/12/2019 au 31/12/2020
(2) ISR : Investissement Socialement Responsable, respectant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance

-
 

Ma CAVEC EN LIGNE

La CAVEC modernise ses outils et met à votre disposition le portail Ma CAVEC en ligne, afin de faciliter vos démarches et d’optimiser nos échanges.

Vos démarches

Connaître ses droits ? Découvrir les avantages de certains dispositifs ? Comprendre les documents qui règlent les relations à votre caisse de retraite ? Son projet de simplification des démarches administratives a conduit la Cavec à développer des outils pédagogiques au service de ses adhérents.

Contactez-nous

Nous vous proposons plusieurs possibilités pour nous contacter. Vous pouvez contacter les conseillers du service relations affiliés par téléphone, courrier ou via votre espace sécurisé, rubrique "Demande en ligne". Les conseillers de la CAVEC seront également très heureux de vous recevoir au 48 bis rue Fabert à Paris.

Simulations

La Cavec met à votre disposition deux types de simulation. Ces calculettes vous permettent notamment, sur les valeurs de l’année en cours, d’estimer vos changements d’options de cotisation, ou bien d’envisager vos droits en termes de montant de votre prochaine pension de retraite.