Skip to main content

La retraite complémentaire, un régime adapté, solide et efficace

La retraite complémentaire, un régime finement ajusté

La retraite complémentaire de la Cavec est un régime par répartition provisionnée, où les cotisations des actifs, indépendants et salariés, financent les pensions des retraités de la profession.

La Cavec a fait le choix d’adapter le plus finement possible le régime aux besoins des experts-comptables et commissaires aux comptes. Pour cela, elle a tout d’abord défini huit classes de cotisation, déterminées sur les revenus de l’année N – 1 des affiliés. Elle propose également plusieurs leviers d’ajustement qui rendent la retraite complémentaire des experts-comptables et commissaires aux comptes entièrement personnalisable.

Une retraite améliorée avec la cotisation en classe supérieure et le rachat de points

La Cavec offre ainsi la possibilité à tous les affiliés d’opter pour la classe immédiatement supérieure à celle de leurs revenus. Cela permet aux experts-comptables et commissaires aux comptes, lorsqu’ils atteignent un niveau de revenus plus élevé, de compenser les années de moindre cotisation et d’obtenir ainsi une retraite plus importante. Dans le même esprit, les experts-comptables et commissaires aux comptes indépendants et salariés ont également la possibilité de racheter, entre 50 et 65 ans, tout ou partie du maximum de points de retraite qu’ils auraient pu acquérir depuis le début de leur activité et ce dans la classe où ils cotisent au moment de leur demande.

Le conjoint protégé de manière renforcée

Les experts-comptables et commissaires aux comptes peuvent également choisir de souscrire à la cotisation facultative de conjoint, qui améliore sensiblement la réversion. Cette option fait passer la réversion de 60 à 100 %, garantissant ainsi une pension maximale au conjoint. Avec un taux de 60 % (depuis 2009 – 50 % avant) et sans conditions de ressources, le régime complémentaire de la Cavec en matière de réversion est déjà plus favorable que le régime de retraite de base, qui se limite à un taux de 54 % et est assortie d’un plafond de ressources.

Des prestations de haut niveau pour tous

8,60 % : dans ce chiffre se condense toute la qualité de la retraite complémentaire Cavec. C’est le taux de rendement technique du régime en 2022. Il signifie que, pour 1000 € cotisés à la Cavec, un commissaire aux comptes ou un expert-comptable obtient, au titre de la retraite complémentaire Cavec, une pension annuelle de 86 €. Autrement dit, après avoir liquidé sa retraite, il récupère ses cotisations versées en un peu plus de 11 ans et 6 mois de retraite (hors fiscalité), toutes choses égales par ailleurs.

Bon à savoir

En 2022, la valeur du point et donc les pensions de retraite complémentaire, ont augmenté de 1,20%