Skip to main content

Cotiser pour votre conjoint

Au régime complémentaire le montant de la pension de réversion est égal à 60 % (50% pour les points acquis avant 2009) de la pension de l’affilié. La cotisation facultative de conjoint ouvre droit à un taux de réversion fixé à 100% des points de chacune des années pour laquelle elle a été versée.

Les conditions

  • Le taux de réversion à 100 % s’exprime en nombre de points de chacune des années pour laquelle elle a été versée.
  • Pour les années qui n’ont pas fait l’objet de ce versement, le taux de réversion est fixé à 50 % pour les points cotisés avant le 1er janvier 2009. Ceux acquis après le 1er janvier 2009 sont réversibles à 60 %.
  • Le paiement de cette cotisation, qui ne peut être porté au crédit du compte de l’affilié que si toutes les cotisations obligatoires sont soldées, doit être effectué avant le 15 septembre de l’année en cours.

Le montant de la cotisation facultative de conjoint

La cotisation facultative de conjoint est fonction de la classe de cotisation du professionnel (colonne de droite).

Comment opter pour la cotisation facultative de conjoint ?

Si vous êtes salarié, l’employeur peut opter pour la cotisation facultative de conjoint, en classe C ou D. Il réglera cette cotisation au même moment que vos cotisations, tous les trimestres. Cette cotisation sera prise en compte sur le bordereau de cotisations trimestriel, disponible sur le compte Ma Cavec en ligne employeur.

Bon à savoir

Le conjoint survivant et le (ou les) conjoint(s) précédent(s) divorcés, non remariés peuvent bénéficier de la pension de réversion du régime complémentaire, au prorata de la durée de chaque mariage. Le mariage doit être contracté 2 ans au moins avant le jour de décès, sauf si un enfant est né du mariage. Le remariage entraîne la perte de la retraite complémentaire de réversion.