Skip to main content

Tout savoir sur la prévoyance Cavec

Le régime obligatoire de prévoyance de la Cavec couvre les risques invalidité, décès et incapacité d’exercice. Il ouvre droit aux prestations suivantes :

En cas d’incapacité d’exercice

Des indemnités journalières

Elles sont accordées au cotisant, en cas de cessation d’activité pour cause de maladie ou d’accident. Elles sont de 90 €/jour, à partir du 91e jour d’arrêt.
En savoir plus

En cas de décès

Le capital décès

En 2022, le montant du capital décès versé aux ayant droits est de 63 000 € en classe 1, 84 000 € en classe 2, 168 000 € en classe 3 et 252 000 € en classe 4.
En savoir plus

La rente aux enfants

Au décès de l’assuré, le régime prévoyance ouvre droit au versement d’une rente à chaque enfant âgé de moins de 25 ans. En 2022, la rente annuelle est de 3 600 € en classe 1, 4 800 € en classe 2, 9 600 € en classe 3 et de 14 400 € en classe 4.
En savoir plus

En cas d’invalidité

La pension d’invalidité

En 2022, pour un taux d’invalidité de 100 % (prestation versée pour une invalidité comprise entre 66 % et 100 %), la pension est de 10 800 € par an en classe 1, 14 400 € en classe 2, 28 800 € en classe 3 et 43 200 € en classe 4.
En savoir plus

Montant des cotisations et des prestations

La cotisation au régime prévoyance est fixée en fonction de vos revenus professionnels de la dernière année, dans lesquels doivent être intégrées les cotisations versées dans le cadre de la Loi Madelin.

La cotisation annuelle 2022 et le montant des prestations en 2022

Pour une protection renforcée, vous pouvez choisir d’opter pour la classe immédiatement supérieure à celle de votre tranche de revenus d’activité. Si vous êtes nouvel affilié, vous pouvez cotiser dans la classe de votre choix lors de votre première année de cotisation. Par défaut, vous cotisez en classe 1. La cotisation est due jusqu’au 31 décembre de l’année de votre radiation ou, au plus tard, de votre 70e anniversaire.

Bon à savoir

Il existe 4 classes de cotisation, et l’assuré peut cotiser dans la classe immédiatement supérieure à celle correspondant à ses revenus pour augmenter les prestations.

Soyez vigilants : les prestations du régime ne peuvent être allouées que si les garanties n’ont pas été, lors du décès ou de la survenance de l’invalidité, suspendues pour cause de non paiement des cotisations dues au titre des trois régimes gérés par la Cavec.